Le club des encartés !

La presse laisse transparaître les incohérences et donc les fragilités de cette liste des gauches réunies dont 25 de ses membres sont encartés. Ses hommes et ses femmes sont-ils libres de leurs actes ? Ne sont-ils pas soumis aux directives de leurs partis ? Ne doivent-ils pas passer sous les fourches caudines ? L’expérience prouve que la gestion de notre cité tient plus d’une logique partisane aveugle que de la recherche du bien commun. Et cette même gestion est bien sûr démagogique car il faut faire plaisir à ceux qui cherchent leur intérêt personnel et qui seront reconnaissants dans l’isoloir. Cette logique génère des dérives qui ont un coût pour la collectivité et surtout pour ceux qui ne peuvent échapper à l’impôt ! Cette logique crée des fractures sociales que la géographie localise facilement et qui augmentent les clivages politiques.  Sans parler du martelage de clichés stéréotypés comme  » La gauche donne, la droite prend  » ou « le Conseil Général est à gauche. Il faut donc que la commune soit à gauche pour les subventions  » qui porte ses fruits dans les urnes !

Malgré cette stratégie, très bien orchestrée par ces « fameux » partis de gauche, a ses limites. A l’occasion des élections qui sont des occasions pour dénoncer le système en place et ses failles, pour dévoiler les véritables intentions des prétendants, pour découvrir des conflits d’intérêts partisans, la démocratie peut et doit s’exprimer. Dire que c’est facile serait inexact car la gauche est spécialisée dans la création de réseaux, dans le noyautage des milieux influents . Regardez à Coulounieix-Chamiers !Voilà plus de 40 ans que le même scénario se répète malgré des constats alarmants ! Mais cette démocratie permet quand même de parler « vrai », de mettre les concitoyens devant leurs responsabilités même s’ils les oublient un peu trop vite (!). Et si les problèmes venaient à persister, même par les urnes, cette même démocratie permet, un jour quand le vase est trop plein,  à des citoyens courageux de guérir les aveugles et les sourds….. Nous sommes dans cette situation. Au slogan démagogique « Bien vivre ensemble », souvent estropié de son dernier terme « ensemble », il faut opposer  » Acteur de la cité ». Chacun a son rôle à jouer dans une démocratie bien comprise.

Le temps est donc venu de changer à Coulounieix-Chamiers. Une liste citoyenne et républicaine qui n’a pas dénombré ses encartés (!), a décidé d’inverser le cours de l’histoire locale. Sa motivation est grande. Sa lucidité l’est plus encore. Si elle devait l’emporter, au grand désespoir  des frères ennemis d’hier, elle devra prendre des mesures significatives avec l’adhésion sollicitée des habitants et du personnel municipal. Pas question ,pour le moment, de faire une liste de projets clientélistes non prioritaires. Quand le budget communal sera passé au peigne fin, sera  maîtrisé et affecté de priorités, sans rigueur mais avec justice, notre ville pourra enfin investir, de façon cohérente, dans les routes, les installations etc…Au début, il faudra sans doute encore « raccommoder » pour des raisons de sécurité; mais ce ne sera pas notre mode d’action pendant 6 ans !

Dans la situation actuelle, Alternance colomniéroise 2014 doit  dénoncer. Zola aurait dit « J’accuse ». Mais, si la confiance lui est accordée de façon majoritaire, sa démarche sera tournée vers l’avenir. Se plaindre du passé et du passif n’est pas constructif et motivant.Si cette liste veut développer un esprit citoyen responsable, elle ira de l’avant sans « rétroviseur ». Mais elle ne sera pas naïve: elle fera respecter la loi si les circonstances l’obligent !

Mesdames, Messieurs les encartés, la donne vient de changer. Un as, soutenu par une belle poignée, vous fera perdre la partie qui n’a que trop duré !!!

Yves SCHRICKE

Laisser un commentaire




Ma force ,c'est vous m... |
ALTERNATIVE CITOYENNE 2014 |
Saintryensemble |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bien vivre à Norrent- Fontes
| Mensensemble
| Atlaspol