Changer de vote !

Notre commune vote majoritairement à gauche depuis des décennies, ceci par tradition familiale ou syndicale voire locale avec la mise en place d’un réseau influant. En conséquence, la Gauche et elle seule est responsable de la situation financière actuelle de notre commune. L’endettement est supérieur au budget de fonctionnement. La fiscalité bat tous les records. Le taux de la taxe foncière sur le bâti nous classe en 12° position sur les 36788 communes de France ! La masse salariale représente 58 % du budget principal ce qui limite d’autant les investissements. Le contrôle de la Chambre régionale de Comptes en 2012 n’est pas un hasard et la commune a échappé de peu à la mise sous tutelle.

Les réactions de nos concitoyens sont pour autant déroutantes. Si certains ignorent les contraintes budgétaires qui pèsent sur notre commune (un Colomniérois sur deux paie des impôts sur le revenu ), une majorité continue à faire une confiance idéologique à la gauche. D’autres citoyens, lucides mais fatalistes, sont tentés par l’inaction (à quoi bon !!!). D’autres ne veulent pas s’engager pour avoir la paix avec leur voisinage de l’autre bord (!). Ces comportements peuvent se comprendre. Pour autant, chaque citoyen mérite d’être représenté au sein du conseil municipal et maintenant du conseil communautaire afin que ses idées, ses propositions, ses objections soient exprimées, entendues et si possible prises en compte. C’est tout  l’enjeu du « Mieux vivre ensemble ». C’est tout l’enjeu d’une saine démocratie. Une partie de la population ne doit pas être contrainte à être muette !

Aussi, une liste d’opposition citoyenne et républicaine, constituée par des Colomniérois et des Colomniéroises proches de l’UMP, de l’UDI et Nouveau Centre ou tout simplement désireux d’un changement, d’une alternance ou encore insatisfaits par cette gestion calamiteuse de leur commune depuis des lustres, se présente à ces élections municipales 2014. Elle ne s’arrêtera pas en route comme en 2008 ! Sûre d’obtenir plus de 10% des suffrages au premier tour, elle veut combattre le fatalisme et le scepticisme ambiants et mobiliser les indécis et les insatisfaits. Certes, l’obstacle politique est de taille car l’ancrage à gauche est important et de longue date. Certes, les responsabilités à assumer sont immenses face à l’impasse budgétaire de notre commune pour bien des années encore. Mais, cette liste dite d’opposition pour des raisons électorales, veut fédérer toutes les bonnes volontés pour, en fin de compte, réduire la pression fiscale et améliorer la qualité de vie et de sécurité de nos concitoyens. Changer, réformer, réorganiser ne sont pas simples ! Les habitudes, les revendications partisanes ou syndicales ont la vie dure et créent des blocages ou des freins. Mais chaque citoyen, chaque employé de mairie, chaque élu doit prendre conscience que nous sommes tous dans le même bateau. La mer est forte et houleuse. Il est temps de réagir en respectant les idées et le rôle de chacun.

Camus dit dans La Peste « La bêtise insiste toujours ». Le drame serait d’insister une nouvelle fois, pour six ans, dans la voie actuelle. Faisons donc changer le cours des choses à Coulounieix-Chamiers !!!

12 réponses à “Changer de vote !”

  1. 2 02 2014
    Ls (09:59:55) :

    Cette situation est malheureusement exacte ! Alors, n’hésitons pas plus !

    Répondre

  2. 3 02 2014
    JF (20:18:47) :

    Quelle triste situation pour la quatrième ville du département ! Impots, voirie,sécurité……. Tout va mal .
    Faisons bouger Coulounieix Chamiers!
    Osons et changeons de majorité pour que notre ville trouve enfin sa vraie place dans la la nouvelle communauté d’agglomération Périgourdine, une place dont chaque Colomniéroise et chaque colomniérois sera fier.
    Pour que Coulounieix Chamiers se réveille : n’hésitez pas ….CHANGEZ de majorité !

    Répondre

  3. 7 02 2014
    OTHON Annick (10:18:07) :

    Presque plus rien à tondre sur les moutons que nous sommes, n’attendons pas d’être totalement chauve pour réagir…., il est encore temps d’inverser la tendance avec l’aide de chaque colomniéroise et chaque colomnierois qui se retrouveront dans une liste où des femmes et des hommes vont donner le meilleur d’eux-mêmes pour leur Commune et ses habitants d’aujourd’hui et de demain.
    La ténacité paie toujours, l’espoir un leitmotiv

    Répondre

  4. 8 02 2014
    JF (13:36:55) :

    Mon commentaire s’ adresse aujourd’hui au titre de Sud Ouest « Enfin l’union sacrée à Coulounieix Chamiers ». Pour tous ceux qui ont suivi les conseils municipaux depuis 2008 , je peux dire que cette union est surtout de circonstance car jusqu’fin 2012 les désaccords étaient plutôt nombreux . Alors flatter aujourd’hui le bilan et la façon méthodique d’agir ou encore la grande écoute du maire me laisse pensif. Ayons de la mémoire , cette union n’est faite que pour la victoire et non pour le bien de Coulounieix Chamiers .
    La seule et véritable réponse à leur donner est de voter et faire voter pour la liste:
    Alternance citoyenne Colomnieroise liste REPUBLICAINE ET CITOYENNE qui oeuvrera pour et avec toutes les Colomnieroises et tous les colomnierois.

    Répondre

  5. 1 03 2014
    Ghislaine (14:21:19) :

    En tant que Colomiérois, je ne comprends pas comment vous allez pouvoir baisser la masse salariale. En ne renouvelant pas les départs en retraite ? Chamiers compte16% de chômeurs, et 50 % d’habitants en dessous du seuil de pauvreté. Vous voulez obliger le personnel à partir?
    Admettons que vous l’emportiez, vous n’êtes pas au fait de ce qui se passe dans la commune ni des décisions qui ont été prises. Il vous faudra au moins un an pour comprendre la gestion. Sans compter la partie du personnel récalcitrante qui ne vous facilitera pas la vie (comme elle l’a fait à l’arrivée de l’actuel maire).
    Une campagne se prépare au moins un an avant l’échéance. Vous n’avez pas été actifs durant tout le mandat, vous vous êtes fait voler l’opposition.

    Je ne comprends pas

    Répondre

  6. 1 03 2014
    alternancecolomnieroise (20:31:54) :

    Nous sommes conscients de tout ceci et des difficultés qui nous attendent si nous devions gagner. Mais pourquoi associer le chômage et la réduction des effectifs communaux ? Nous pouvons réduire ceux-ci par des départs à la retraite. Comment font les mairies qui n’ont pas ce problème ? En tout cas, la Chambre régionale des comptes a trouvé anormale notre situation et il faudra bien y remédier sur le moyen terme.
    Quant à notre absence de 2008 à 2014, vous semblez en connaître les causes. Mais pourquoi faudrait-il que cela continue ? Notre démocratie ne s’enrichit pas quand on donne un chèque en blanc à une seule liste surtout quand les constats sont si affligeants : endettement, fiscalité confiscatoire, voire insécurité dans certains secteurs de notre ville etc…
    En tout cas, un grand merci pour votre intervention sur notre blog, Ghislaine !

    Répondre

    • 1 03 2014
      alternancecolomnieroise (21:09:32) :

      Permettez-nous cette précision : fallait-il un chef de cabinet qui gagne , paraît-il, près de 4000 € par mois, situation que dénonce sévèrement l’ancien maire sur son blog ? Lisez, c’est édifiant ! Voilà des économies possibles !!! Et pour vous rassurer, nous mènerons une concertation franche et humaine avec le personnel communal. Nous connaissons trop bien les causes du malaise actuel ! Quant à nos compétences, peuvent-elles être plus mauvaises que celles des élus actuels ? Personnellement, j’en doute fort et j’ai su m’entourer pour éviter ce piège électoral.
      J’espère vous avoir rassurée.

      Répondre

  7. 3 03 2014
    Motut (16:08:48) :

    Marre de la fiscalité confiscatoire de la commune !!
    Trop, c’est trop ! Le poids des impôts locaux est devenu insupportable à Coulounieix-Chamiers. En 12 ans, de 2002 à 2013, le montant global des taxes foncière et d’habitation que je dois verser à la commune s’est accru de 77,12 %, soit de 1247 €. Durant le mandat de la municipalité actuelle de 2008 à 2012, l’augmentation a été de 33,02%. Même si l’on m’explique que cette augmentation résulte en grande partie d’une revalorisation de la valeur locative effectuée par les services fiscaux, cela ne me satisfait pas. Notre commune était classée en 2011, au plan national, 12ème sur 36788 communes, quant au poids de la taxe foncière sur les propriétés bâties avec un taux de 49,6% ! (voir le Journal du net.com). Et ce taux était aussi élevé en 2013. Dans des communes environnantes, la fiscalité est moindre pour des habitations présentant des caractéristiques identiques à la mienne. Il est donc possible de gérer autrement !
    A cela, s’ajoute une dette dont le volume (11 212 000 €) dépassait, au 31/12/2013, le montant global des recettes encaissées en 2012. Il est regrettable de constater que le poids des charges de fonctionnement (10 230 667 €) réduit, à très peu, la capacité d’autofinancement de la commune. A l’évidence ces charges sont trop élevées au regard des ressources et nécessitent un réexamen drastique en vue de les réduire, au même titre de ce qui est annoncé, comme devant être entrepris au niveau de l’État, dans le but de réduire le déficit du budget. Ceci devient d’autant plus urgent qu’il faut s’attendre à une diminution des dotations de l’État . On ne doit pas vivre au-dessus de ses moyens ! Qu’adviendra-t-il à l’issue des élections, si effectivement ces dotations sont amputées ? Ira-t- on encore vers une aggravation de la pression fiscale ?
    Les limites sont déjà dépassées depuis longtemps dans notre commune. Cette situation est d’autant plus mal vécue qu’au même moment le gouvernement continue de prendre des mesures qui ne cessent de réduire le pouvoir d’achat. La cure d’amaigrissement à laquelle nous sommes soumis au niveau national et plus encore au niveau local génère plus que du mécontentement. Le stade de l’exaspération, voire de la colère, est atteint. Il conviendrait enfin que les élus et les candidats à l’élection écoutent et entendent les électeurs, en particulier ceux qui payent des impôts. L’impôt est certes légitime mais doit rester dans la mesure du raisonnable et du possible. Il doit être consacré à l’essentiel, tourné vers le seul bien commun, en s’affranchissant de toute démarche inspirée par une quelconque idéologie.

    Répondre

  8. 4 03 2014
    Pérais (19:06:51) :

    Chère Ghislaine,
    Je ne vous connais pas. Cependant, je pense que vous êtes encartée socialiste.
    Je soumets à votre compréhension une maxime d’un grand Ancien » Lyautey, Maréchal de France »
    « Quand les talons claquent, les esprits se ferment »
    Pour ma part « la Femme est l’avenir de l’homme ». Je suis serein par leur représentation sur notre liste.

    Répondre

  9. 16 03 2014
    Roger (18:37:01) :

    Entendu vendredi soir dernier au cours du meeting électoral de JP Roussarie :

    « Si nous n’étions pas intervenu pour faire l’eco-lotissement à Puybournet, nous aurions aujourd’hui une friche avec des serpents et des lézards !!! »

    A-t-il oublié que s’il n’avait pas annulé le projet en cours du promoteur Sud Ouest Lotissement, qui avait été présenté aux riverains quelques mois avant dans les locaux du Dojo, nous aurions aujourd’hui de belles maisons et un petit immeuble dans le bas du terrain, au lieu d’un champs labouré et d’un emprunt de 1 500 000€ inscrit dans un budget annexe pour ce soi-disant Eco-lotissement où des lots font moins de 200m².

    En parlant de friche, comment appelle-t-il le « no man’s land » à coté de la poste, au cœur de la ville, qu’il a laissé et laisse encore sans projet, en mettant son veto au lendemain des élections de 2008, alors qu’un projet était engagé. En contre partie du don de cette réserve foncière communale, le promoteur construisait un bâtiment comportant une vingtaine de logements. Le rez de chaussée, clos et couvert était remis gratuitement à la commune pour l’aménagement d’une médiathèque et de la cuisine centrale.

    « les véhicules communaux ne sortent pas des limites de la commune »
    Ah tant mieux on va faire des économies ! Mais comment les employés municipaux feront-ils pour approvisionner les chantiers ou le restaurant scolaire ?

    A propos de véhicule, un car a été acheté en crédit bail après 2008, il a été en panne plusieurs mois (impossible de trouver les pièces détachées, il avait été fabriqué en Turquie !) Il paraît qu’il va être revendu au profit d’un autre dans les mêmes conditions !

    C’est donc près de 2 500 000€ qui ne seront pas inscrits dans l’emprunt du budget général, une façon déguisée pour ne pas faire apparaître une augmentation de la dette, néanmoins bien réelle et qu’il nous faudra rembourser. Une drôle de gestion tout de même !

    Vérité ? Transparence ? Concertation ? Facile les mots, rien que les mots et rien d’autre, mais la duperie ne dure qu’un temps.
    J’ai toujours voté à gauche, mais aujourd’hui je dis : cela suffit, trop c’est trop !
    L’abstention n’est pas la solution, l’alternance l’est peut être ? Alors pourquoi ne pas essayer ?

    Répondre

    • 16 03 2014
      alternancecolomnieroise (19:25:34) :

      Roger, nous vous remercions beaucoup pour votre témoignage. Il est vrai que le mensonge n’a pas sa place en démocratie.Il démontre parfaitement le but recherché par l’élu qui le pratique : avoir le pouvoir. En tout cas, en ce qui nous concerne, ce qui motive notre action, c’est de répondre à l’attente de nos habitants,c’est de prendre les responsabilités qu’impose la situation actuelle puis de nous soumettre au jugement de nos concitoyens en toute transparence, en toute loyauté. Comme vous pouvez le constater, notre approche est apolitique parce qu’elle est avant tout humaine et démocratique.
      Roger, votre contribution nous encourage pour la semaine à venir. Dimanche, à cette heure-ci, nous verrons combien de Colomniérois auront réagi comme vous. Il faut l’avoir cette majorité absolue !!!

      Répondre

  10. 17 03 2014
    Pascale (07:18:54) :

    Bonjour Roger,
    Merci pour votre témoignage et votre sincérité dans vos idées. Le lotissement du Puybournet est une erreur monumentale qui a servi à mettre les écolos sur la liste de Mr Roussarie. Avec ce projet d’éco-lotissement, nous faisons face à la politique du gouvernement actuel qui prend des mesures dans l’urgence, par exemple, la circulation alternée par numéros pairs et impairs en région parisienne. Ce qui réduit à dire qu’une Twingo immatriculée en impair aujourd’hui ne circulera pas et qu’un 4/4 immatriculé en pair pourra tranquillement se trouver sur les routes en polluant 4 fois plus. Voilà où nous en sommes : des décisions sans analyse et sans fondement. Coulounieix-Chamiers est gouvernée de la même façon sans réel capitaine. N’oubliez pas que notre liste vous donne le choix d’être géré de façon participative et responsable !!!!!! Ne vous trompez pas dimanche. Votez pour l’alternance et ses vraies valeurs.
    Une colistière

    Répondre

Laisser un commentaire




Ma force ,c'est vous m... |
ALTERNATIVE CITOYENNE 2014 |
Saintryensemble |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bien vivre à Norrent- Fontes
| Mensensemble
| Atlaspol